13 février 2010

Poules

Des poules blanches dans la neige... Excellent exercice de "high key".Le "high key" est une technique de prise de vue qui permet de "fondre" les tons entre eux sans perdre tous les détails... Il suffit en théorie de surexposer d'une valeur et demie, voire deux. Particulièrement bien adaptée aux blancs ou tons pastels clairs qui "crament" le capteur, encore faut il avoir un plan qui se détache pour la profondeur de l'image.En l'occurrence ici, les crêtes ! Merci les poulettes ! Même pas froid... [Lire la suite]
Posté par lireine à 18:57 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 février 2010

Gaston

Coquelicot, rare fleur au masculin qui tient mal ses pétales, qu'un rien effeuille, qui défend sans vigueur le rouge masculin de son nom. Combien de discours seraient plus vifs, plus intimes entre les choses et les objets si chacun pouvait trouver sa chacune ; car les mots s'aiment. Ils ont été, comme tout ce qui vit, créés homme et femme. Parfois lassé de tant d'oscillations, je cherche un refuge dans un mot, dans un mot que je me prends à aimer pour lui-même. Se reposer au cœur des mots, voir clair dans la cellule d'un mot,... [Lire la suite]
Posté par lireine à 19:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 février 2010

Dictons, maximes et poésie

Sonnet consolantMalheur aux pauvres ! C'est l'argent qui rend heureux.Les riches ont la force, et la gloire et la joie.Sur leur nez orgueilleux c'est leur or qui rougeoie.L'or mettrait du soleil même au front d'un lépreux.Ils ont tout : les bons plats, les vieux vins généreux,Les bijoux, les chevaux, le luxe qui flamboie,Et les belles putains aux cuirasses de soieDont les seins provocants ne sont nus que pour eux.Bah ! Les pauvres, malgré la misère sans trêves,Ont aussi leurs trésors : les chansons et les rêves.Ce... [Lire la suite]
Posté par lireine à 20:13 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
10 février 2010

Réclamation

Voici une réponse de la SNCF concernant une très longue perturbation sur un "TER"... dans cette lettre il est expliqué des règles qui m'ont étonnées. J'ignorais que la distance et le type de voyage avait à faire avec l'absence de respect de service, comme quoi...
Posté par lireine à 20:19 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 février 2010

Gaston

Il mériterait une rubrique à lui tout seul...
Posté par lireine à 20:43 - Commentaires [6] - Permalien [#]
09 février 2010

Nouvelle adresse

Dorénavant les astuces photoshop sont regroupées sur le site, dans la page "REGARDER"... http://www.lireine.fr/astucespshop.html
Posté par lireine à 19:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 février 2010

Jeu de maux

                                                               A   L   C   O                                                   ... [Lire la suite]
Posté par lireine à 20:25 - Commentaires [4] - Permalien [#]
07 février 2010

Expérience

Les murs, à mon goût, étaient trop blancs. Assise face à la fenêtre, Nicole avait vue sur un parking aérien un peu sordide. Vous savez les rampes de béton couvertes de graffitis et de tags, d'où l'on s'attend à assister à un meurtre à tout moment.  Un mec armé tire sur une voiture qui s'enfuit, il tourne la tête, voit Nicole de l'autre côté de la rue ; le seul témoin du drame. Il se précipite.... Mais non, c'est pas ça. En fait on a fait l'essai d'un resto japonais à Troyes, mais pas d'assassinat, ni de scènes répugnantes...... [Lire la suite]
Posté par lireine à 19:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 février 2010

Lettre P

PHYSICIEN QUANTIQUE : Un homme aveugle dans une chambre obscure cherchant un chat noir qui n'est pas là. POINT G : Point sensible de la femme situé quelque part entre les 2 orteils. PSYCHIATRE : Quelqu'un qui vous pose un tas de questions dispendieuses que votre femme vous pose pour rien.
Posté par lireine à 20:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2010

Dictons, maximes, pensées et poésie

Léon Deubel (1879-1913) Tombeau du poètePar les sentiers abrupts où les fauves s'engagentSur un pic ébloui qui monte en geyser d'or,Compagnon fabuleux de l'aigle et du condor,Le poète nourrit sa tristesse sauvage.A ses pieds, confondus dans un double servage,Multipliant sans cesse un formidable effort,Les Hommes, par instants, diffamaient son essor ;Mais lui voyait au loin s'allumer des rivages.Et nativement sourd à l'injure démente,Assuré de savoir à quelle ivre BacchanteSera livrée un jour sa dépouille meurtrie ;Laissant la foule... [Lire la suite]
Posté par lireine à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,